La Tanzanie et le Togo promettent des objectifs de restauration des terres dans le cadre de l’AFR100

Day 1 of #3rdAFR100APM kicking off with a visit to Karura Forest. Forest Manager, John Orwa of kenya Forest Service is leading the tour. #thinklandscape
Julie Mollins
27 août 2018

This post is also available in: Anglais

NAIROBI (Landscape News) — La Tanzanie et le Togo ont pris d’importants engagements pour restaurer les paysages forestiers dans le cadre de l’Initiative AFR100 avant la troisième conférence annuelle des partenaires de l’AFR100 actuellement en cours à Nairobi.

La Tanzanie s’est engagée à restaurer 5,2 millions d’hectares et le Togo s’est engagé à restaurer 1,4 million d’hectares dans le cadre des engagements nationaux pris par l’ensemble des pays africains pour restaurer 100 millions d’hectares de paysages dégradés sur le continent d’ici 2030.

La réunion de l’AFR100 prélude les deux jours de conférence du Global Landscapes Forum (GLF), qui débutera mercredi et qui attirera 800 délégués au siège des Nations Unies pour l’environnement et des milliers d’autres en ligne. Le GLF comportera également un événement parallèle pour l’AFR100.

L’AFR100 contribue au Défi de Bonn, un engagement visant à restaurer 150 millions d’hectares de terres déboisées et dégradées dans le monde d’ici 2020 et 350 millions d’hectares d’ici 2030 conclu lors des négociations du climat des Nations Unies en 2014 dans la Déclaration de New York sur les forêts. L’Initiative pour les paysages résilients en Afrique (ARLI), l’Agenda 2063 de l’Union africaine, les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et d’autres objectifs sont également en ligne avec l’AFR100.

Des réalisations importantes ont déjà été réalisées, le Kenya, le Rwanda et de nombreux autres pays d’Afrique s’étant engagés à entreprendre des activités substantielles de restauration. Ces engagements représentent 91% des engagements globaux de l’AFR100 pris à ce jour par 27 pays. D’autres annonces pourraient être communiquées cette semaine, ont déclaré les organisateurs.

Les pays formulent leurs objectifs de restauration en utilisant la méthodologie d’évaluation des opportunités de restauration, la MEOR.

Representatives from AFR100 partner countries, relevant government ministries, financial and technical partners participated in a field trip on the outskirts of Nairobi on Sunday, which will be followed by two days of technical level meetings.

Des représentants des pays partenaires de l’AFR100, des ministères compétents, des partenaires financiers et techniques ont participé à une visite de terrain dans la banlieue de Nairobi dimanche, qui a été suivie de deux jours de réunions techniques.

Les principaux objectifs de la réunion sont les suivants : mettre en évidence les paysages où la restauration est mise en œuvre avec succès et où elle pourrait être étendue ; présenter des politiques et des mesures incitatives qui ont encouragé la mise en œuvre de la restauration des forêts et des paysages à grande échelle ; identifier des sources de financement et stimuler la mobilisation des ressources.

Le Kenya s’est engagé en 2016 à restaurer 5,1 millions d’hectares de forêts.

En savoir plus lors de l’événement parallèle pour l’AFR100 au GLF Nairobi le mercredi 29 août à 16h heure locale (13 heures GMT).

KEYWORD(S):
TRENDING