Une première pour une émission obligataire de 95 millions USD destinée à financer une coentreprise d’hévéas durables en Indonésie

Rubber tree plantation in Indonesia. CIFOR/Photo by Ryan Woo
Gregory McGann
22 juillet 2018

This post is also available in: Anglais Espagnol Allemand

BONN, Allemagne (Landscape News) – La Tropical Landscapes Finance Facility en Indonésie a annoncé sa première opération fin février, une émission d’obligations durables pour un montant de 95 millions USD en faveur d’une plantation d’hévéas en mode durable dans un paysage indonésien dégradé.

Le projet de PT Royal Lestari Utama (RLU), coentreprise entre Barito Pacific, entreprise pétrochimique indonésienne, et Michelin, fabricant français de pneus, est le premier à recevoir un financement de la part de l’Initiative TLFF, qui a été mise en place par le PNUE, le Centre mondial d’agroforesterie (ICRAF), ADM Capital et BNP Paribas.

« C’est une nette avancée qui montre comment le financement mixte peut permettre de développer des projets ambitieux de production et de protection sur une grande échelle », a affirmé Satya Tripathi, secrétaire exécutif de TLFF et conseiller principal au PNUE.

« C’est un bon début, mais nous avons du chemin à parcourir pour réaliser l’impact attendu. Nous espérons que cela ouvrira la porte à d’autres partenaires qui ont à cœur de se démarquer en recourant à un mécanisme similaire. »

Parallèlement à une « plate-forme de prêt » animée par ADM Capital, l’initiative de financement mixte comporte un « fonds de subvention » géré par le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS).

Bénéficiant de la collaboration du Fonds mondial pour la nature, le projet situé dans les provinces indonésiennes de l’Est du Kalimantan et de Jambi, permettra de mettre en place un programme de conservation et de moyens de subsistance pour les communautés.

Sur une concession d’une superficie de 88 000 hectares, plus de la moitié sera réservée aux moyens de subsistance de la communauté, à la restauration et à la conservation de l’environnement.

« La communauté locale sera le vrai gestionnaire de ce processus collaboratif, et nous sommes impatients de travailler avec elle dans les mois et les années à venir », a fait savoir S. Tripathi.

Cela permettra de créer une zone tampon pour le parc national de Bukit Tigapuluh à Jambi sur l’île de Sumatra, qui est l’un des derniers endroits d’Indonésie, où coexistent les éléphants, les tigres et les orangs-outans, selon le communiqué de presse.

En même temps, les plantations d’hévéas de Jambi et de l’Est du Kalimantan doivent procurer environ 16 000 emplois payés correctement pour les communautés locales. Quand les plantations seront matures, elles fourniront près de 10 % du caoutchouc naturel acheté par Michelin.

L’initiative TLFF a été fondée dans le but avoué de drainer des financements du secteur privé vers des actions de développement durable, notamment celles qui visent à diminuer les émissions de carbone et la déforestation.

« Nous sommes fermement convaincus qu’en exploitant « les financements privés pour le bien de tous », nous pouvons créer un modèle gagnant-gagnant qui assure une triple performance pour les populations, la planète et les investisseurs », a conclu S. Tripathi.

 

KEYWORD(S):
TRENDING