Le président du Somaliland lance la journée annuelle du reboisement

Muse Bihi Abdi, president of Somaliland plants a tree in Hargeisa, Somaliland. Shown R-L: Somaliland Minister of Environment Shukri Ismail Bandare, Minister of Agricultural Development Ahmed Mumin Seed. In the background accompanied by police commander, General Abdilahi Fadal Iman, former spokesman of the presidency. Director of Ministry of Environment, Director General of the Presidency Mohamed Ali Bile, Minister of Defense Cise Ahmed Yusuf. Photo Credit: Hamse Ahmed Ismail, Especial Presidency Photographer.
22 juillet 2018

This post is also available in: Anglais Espagnol Allemand

WAGENINGEN, Pays-Bas (Landscape News) – Une nouvelle initiative de reboisement baptisée « Journée nationale de l’arbre au Somaliland » aura lieu tous les ans pour juguler l’une des plus sévères menaces qui pèsent sur l’environnement dans cette région semi-autonome de la Corne de l’Afrique.

Une sécheresse dévastatrice qui a duré six ans a décimé les troupeaux et obligé les éleveurs de bétail à rechercher un autre revenu en se tournant vers la production de charbon de bois, ce qui a entraîné un déboisement massif, a indiqué un professeur d’université qui assistait à un atelier sur la gouvernance des paysages organisé par l’Université de Wageningen aux Pays-Bas.

Sied Muhumed Jibril, vice-président des études universitaires et de la recherche à l’Université de Hargeisa au Somaliland, s’est entretenu avec Landscape News sur la nouvelle initiative de reboisement mise en place par le gouvernement pour contrer les effets de la déforestation causée par l’abattage des arbres par la population.

« Elle ne sait pas que le fait de couper les arbres affecte en retour les moyens de subsistance de la communauté », a poursuivi S.M. Jibril en se référant à l’accentuation de la sécheresse due à la déforestation.

Le 15 avril, le président du Somaliland Muse Bihi Abdi a lancé un programme d’actions contre la déforestation et a décrété que des millions d’arbres devraient être plantés pour restaurer les forêts anéanties.

Pour l’inauguration de la journée nationale de l’arbre au Somaliland, les 4 millions d’habitants du pays étaient encouragés à planter 100 000 arbres, à arrêter les coupes et à discuter des problèmes environnementaux dans un effort de sensibilisation sur les meilleurs moyens de combattre la terrible et longue sécheresse qui a dévasté la région.

Au Somaliland, territoire qui demande l’indépendance par rapport à la Somalie, mais sans reconnaissance internationale, la dégradation provient dans une large mesure de la consommation, du trafic et de l’exportation de charbon de bois, selon un rapport de la Société somalienne d’écologie.

Par ailleurs, le défrichement de la végétation, le surpâturage, l’érosion des sols, la déforestation et l’appauvrissement général des ressources naturelles ont conduit à la destruction de la biodiversité.

« C’est une belle réussite qui peut permettre de maintenir l’environnement, de le protéger et d’assurer sa pérennité », a déclaré S.M. Jibril. « Cela permettra de ne pas subir de nouveau une telle sécheresse ».

Découvrez le GLF Nairobi 2018 — Restauration des paysages en Afrique : perspectives et opportunités

KEYWORD(S):
TRENDING